Témoignages

« Seul dans ma maison, je regarde la télévision, lorsque tout à coup, j’entends des bruits à l’extérieur. M’apprêtant à ouvrir la porte, j’aperçois par une fenêtre un homme qui essaye de pénétrer chez moi en bougeant un volet. Je décide de joindre les pompiers par la Téléalarme. C’est un voisin prévenu rapidement qui a fait fuir les individus simplement en ouvrant la lumière extérieure de sa maison »
Francois L.

« Je vaquais à mes occupations, lorsque quelqu’un frappe à ma porte. M’apprêtant à ouvrir, une voix agréable s’élève, je suis votre voisin du dessus et j’aurai besoin de monnaie sur 20 euros. N’ayant aucun voisin, je décide de ne pas répondre. Soudainement, l’un des carreaux de ma porte d’entrée se brise ; deux individus masqués pénètrent chez moi. Je suis pétrifiée de peur, lorsque tout à coup, je pense à l’alarme que je porte sur moi. J’appuie sur la télécommande, les pompiers perçoivent des bruits suspects et contactent la police urbaine. Deux policiers parviennent à capturer sur place mes agresseurs »
Marie Louise P.

« Je réside dans la vallée du Grésivaudan et j’ai été l’une des victimes et rescapée de la canicule de l’été 2003. Agée de 80 ans, je dois au service Téléalarme d’avoir pu éviter le pire. Grâce à ce réseau de secours qui a répondu rapidement à mon appel, j’ai pu ainsi bénéficier en pleine nuit des soins d’urgence à domicile (réconfort, oxygène, électrocardiogramme, médecin du SAMU et de garde) et être hospitalisée dans les plus brefs délais. Mon témoignage devrait faire réfléchir ceux qui hésitent encore à bénéficier de la Téléalarme, service qui peut sauver une vie et rassurer les familles »
Gisèle F.

« Je rentre du restaurant, un peu lasse du bon repas que j’ai fait … je veux me mettre à mon aise, retire ma veste et … je glisse à terre, la jambe retirée sous mon corps. Mon cœur s’affole, je ne peux plus bouger. Tout à coup, je pense à l’alarme, j’appuie sur la Télécommande que je porte sur moi. Quelques secondes plus tard, on me répond, j’explique mon problème, on me rassure, on va prévenir les personnes qui ont les clés. Le temps me semble long, mais j’entends un bruit dans la serrure. Ma voisine prévenue vient me secourir, elle ne peut pas me relever, près de moi, elle me rassure. Quelques instants plus tard, la porte s’ouvre, ce sont les pompiers, ils me relèvent et me réconfortent.»
Ginette V.

« Un dimanche matin, vers 7 heures, je ne pouvais plus marcher, sentant une douleur terrible dans la hanche. Je croyais que le col du fémur était cassé. Je déclenchais alors le signal d’appel. Quelques minutes plus tard, un médecin était là : on me soignait, les voisins allaient chercher les médicaments. D’une manière générale, je trouve que c’est très sécurisant. Sans cela, que ferais-je s’il m’arrivait un problème la nuit ?. J’ai maintenant la certitude de ne plus être seul. On retrouve un compagnon, quelque qu’un qui peut vous aider en cas de problème. »
Maurice M.

« J’ai fais un jour un infarctus. Grâce à la Téléalarme, j’ai pu être secourue immédiatement et dirigée vers l’hôpital pour être sauvée »
Paulette S.

« Mon appartement a brûlé en novembre dernier, un incendie dû à un accident domestique. Grâce à l’appareil de Téléalarme que j’avais sur moi, les pompiers sont arrivés à temps pour me sauver et m’emmener à l’hôpital. Sans eux, j’aurai pu périr comme Jeanne d’Arc ! »
Gabrielle A.